Aven des Neiges

Participants: Arnaud, Patrice, Alexane, Thierry, Lionel
TPST: 15H -400m

Départ à 6H30 de nos maison et 3H de route vers le Plateau d’Albion pour le gîte de l’ASPA où nous rencontrons des spéléos d’un stage perf.

Jean Louis alias Loufi, un des découvreurs acharnés de la cavité nous donne les clés et nous guide jusqu’à l’entrée en nous racontant l’histoire de la cavité. Il nous apprend que la cavité a été déséquipée à partir de -400 le weekend précédent… dommage, nous comptions bien aller au fond !!!

IMG_2017_04_01_10_50_35 IMG_2017_04_01_11_28_09

Il nous fait cadeau par la même occasion de 2 kits remplis chacun par 100m de corde à descendre à notre terminus pour rééquiper en fixe ce qui a été démonté.

Le temps de se goinfrer un peu et nous voilà partis dans les premiers puits à 12H00. Lionel s’impatiente un peu et trouve qu’on est bien lents à décoller. C’est donc sur un rythme tranquille voir très tranquille que nous parcourrons ce magnifique aven. Les 100m de puits d’entrée s’enchainent rapidement. Ensuite, nous parcourons la galerie qui est truffée de magnifiques huitres qui ne laissent pas Arnaud indifférent, le shunt et arrivons au très beau P50 de la salle de l’AZE. Il est 14H. En bas, nous parcourons la galerie qui est à sa base. Le bout de la galerie est magnifique, avec de très belles coupoles d’érosion au plafond.

IMG_2017_04_01_11_35_05 IMG_2017_04_01_12_09_30

La galerie du costar est très jolie, très concrétionnée, avec une couleur verte intrigante …

IMG_2017_04_01_15_47_50 IMG_2017_04_01_15_19_23

Puis de nouveau une série de puits, on abandonne nos kits au cairn prévu, le puits de la Goulotte (on comprend pourquoi il s’appelle ainsi) et on atteint le sommet des grands puits. Lionel constate consterné que les cordes sont retirées … on descend une longueur, mais ça va être trop long, demi-tour. Il est 19H30.

Remontée tranquille, sans encombre. Les puits et les galeries s’enchainent sans difficultés. A la base des premiers puits, on suit un peu vite les cordes en place et on se perd dans la galerie de la Courtille équipée d’une belle main courante au-dessus d’un méandre profond. Demi-tour, on sort à 3H00.

Retour au gîte à 3H30 du matin pour une petite bouffe sympathique, petites bières au milieu des cadres du stage en souci car une de leur équipe n’était toujours pas rentrée. Elle arrivera à 5H du matin.

Belle sortie à refaire.

Les photos sont ici.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Grotte Roche

Participants: Fred, Patrice, Ariane, Greg et Guillaume
TPST: 3H

Dans le cadre du congrès Auvergne-Rhone Alpes, nous nous évadons quelques heures pour aller à grotte Roche. Nous prenons avec nous 3 collègues qui ne savent pas trop où aller.

Le parking est surpeuplé, c’est noir de monde … Nous entrons par le haut, doublons un groupe d’au moins 20 personnes. Nous allons vers le fond et allons voir le bout de la désob en cours. Au retour, on s’engage vers le bas. Il faut désescalader des passages plus ou moins étroits pour aboutir sur un puits. Le bas du puits n’est pas très engageant. L’eau canalisée est injectée par là …

Nous continuons, un autre puits, on équipe une main courante et on rejoint le groupe que nous avons vu à l’entrée qui est passé par l’extérieur. On les double et tombe dans d’énormes galeries. Là, un autre groupe fait bouchon.

On fait demi-tour et rejoins la sortie. Le porche est joli aussi.

Sympa pour se détendre …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Pot du Loup

Participants: Lionel et Patrice
TPST: 5H

Nous décidons d’aller visser un peu de plaquettes pour s’entraîner pour le monitorat.
Le choix se porte sur le Pot du loup, jolie cavité verticale – 94m à Herbouilly.
Propre, large et des spits par dizaines ainsi que de nombreux amarrages forés et naturels.
Bref de quoi faire deux lignes pour que chacun puisse s’exercer.
Une belle cavité pour s’entraîner à l’équipement ou pour s’initier à la verticale.
Pour finir exercice de décrochements avec passage de nœud et dégagement d’au fond d’un frac d’une victime sur descendeur. Pas évident du tout….
Une après midi très sympa !!!

Merci Lionel pour les photos.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Le trou Souffleur

Participants : Giuseppe, Thierry, Patrice, Arnaud, Michel et Lionel
TPST : 16H

Souffleur_Coupe_2_mweb

Lionel nous propose une sortie au Souffleur. Le trou est équipé et on a l’autorisation de Damien Vignoles qui fait de l’explo au fond d’utiliser ses cordes.

Départ à 6H30 de Coublevie pour 3h30 de route. En chemin, le temps est épouvantable. C’est la tempête. Qu’est-ce qu’on va trouver sous terre… Nous arrivons à Saint Christol et prenons nos quartiers au gîte de l’ASPA à 300m du trou. C’est certain que ça va être mieux que dehors avec le temps qu’il fait !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Il y a beaucoup de pluie sur le plateau mais les locaux nous informent que la balade est possible. Nous voilà partis ! On installe la première corde à 11H00.
Le début est un peu pénible avec quelques étroitures qui se révèlent très sévères pour Thierry. Au milieu du méandre, il faut que Thierry se déshabille, cela dit, quand il a vidé ses poches, ça va nettement mieux…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une belle série de puits permet ensuite de rejoindre le méandre de l’Ankou. Longue et pénible, la progression se fait quasiment tout du long en opposition.

On arrive enfin aux grands puits. 350m de verticales magnifiques en longeant des cascades qui grossiront toute la journée. Ça n’en finit pas…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A un moment, je suis avec Michel et on rejoint Giuseppe et Thierry. Je pense arriver en bas, mais en fait, nous sommes encore en haut du grand P114 !!! Là, Giuseppe et Thierry décident de remonter.

Nous poursuivons la descente qui n’en finit plus… Nous touchons le fond à 17H00, soit 5H de descente. La belle rivière d’Albion coule paisiblement, nous la suivrons jusqu’à la voûte basse qu’il vaut mieux ne pas franchir vu le temps qu’il fait dehors.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous remontons au bivouac et parcourons la galerie de l’arpenteur. Au retour, on se trompe de chemin et on termine sur un éboulis plein d’argile, pas vraiment confortable ni sympathique…

Il ne reste plus qu’à entamer une longue remontée, nous attaquons vers 20H00. Les cascades ont pas mal grossi, nous sommes rafraichis par des embruns tout du long de la remontée.
Sortie à 3H du matin bien claqués pour un retour au gîte, difficile de dénouer la corde d’entrée, les nœuds ont gelé… Arrivés au gîte, nous sommes surpris de trouver Giuseppe et Thierry encore debout. Une bonne douche chaude et un gros plat de pâtes bien caloriques nous attendent avant un repos réparateur.
Encore une fois une belle aventure avec une équipe très sympathique. Bravo à tous.
Comme dit Lionel : « C’est bien la spéléo même si à chaque fois on se dit qu’est-ce qu’on fout là ! » Nous avons mis 16H pour faire la ballade alors que d’autres la font en 5H… il reste des progrès à faire !!!

Toutes les photos sont ici.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Entrainement exercices auto-secours

Participants: Patrice + Lionel

Dans le cadre de notre préparation au M1, après midi entrainement aux techniques de réchappe dans le gymnase de la Nat.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Travail des exercices suivants:

  • montée sans bloqueurs,
  • descente sans descendeur,
  • dégagement coéquipier méthode pédale crollée,
  • dégagement coéquipier méthode croll à croll,
  • dégagement par le haut, balancier espagnol,
  • dégagement par le haut, avec une corde auxiliaire,
  • dégagement vers le bas, passage de fractionnement,
  • dégagement vers le bas, passage de nœud.

Super intéressant, il faut vraiment l’avoir fait pour être capable de le réaliser en cas de besoin.
Reste à faire:

  • dégagement d’un équipier en fond de fractionnement à la descente,
  • dégagement d’un équipier en fond de déviation à la descente,
  • passage de main courante.
Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Fleurs Blanches

Participants: Arnaud, Michel, Patrice, Ménile, Laura + 3 Dolomites
TPST: 17H

Nous avons l’opportunité de faire une sortie avec Ménile aux Fleurs Blanches.
RDV au parking à 9H.
Le temps de discuter, s’habiller, on part vers le trou qui est à au moins 5 minutes.
Sur le chemin, Ménile loupe une bifurcation …
On entre sous terre à 9H45.

On enchaine les puits puis les méandres et on est dans les grandes galeries.
Visite au siphon de bois vert pour voir si ça passe car on doit revenir par là.

La galerie des spéléonautes est magnifique. C’est là qu’on fait les carreaux de chocolat.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis on passe par plein d’endroits et on arrive sur notre chantier …

Arnaud est tenté par l’escalade, aussitôt dit, aussitôt fait. Ménile l’équipe et lui fait une formation accélérée … en 5 minutes. Il commence à douter.
Et c’est parti. Arnaud monte une 15 ène de mètres puis passe la main.
Je reprend et arrive à 5m du haut. Michel reprend.
Je termine, mais il n’y a plus de bonne roche et une petite galerie vers une petite salle. Qu’y a-t-il ensuite? On laisse pour les suivants. Le haut de l’escalade est plein de moonmilch, on est tout pourri …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pendant ce temps, on a aussi mis en place un balisage de protection.

On va au lavoir nettoyer tout le matos, puis on attaque le retour. On ne prend pas le même itinéraire car Ménile veut rééquiper le réseau Croustilleboue avec des raumer et des plaquettes inox. On fait des kilomètres à 4 pattes sur les genoux dans de la boue qui croustille …

Comme prévu, on arrive au siphon de bois vert, plein de graviers et on se « colle les plumes ». Derrières, tout le matos est bloqué par la boue et les graviers, plus rien ne fonctionne.

On repasse le méandre, et à la base des puits, il y a une flaque d’eau et une brosse à dents. On peut nettoyer et décoincer les bloqueurs. On attaque la remontée, tout est équipé en double, c’est bien agréable.

Sortie à 3H du matin, il fait un peu frais.

Super sortie avec un guide de choix. A refaire, merci Ménile.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Exercice secours 3SI à Gournier

Exercice secours 3SI à Gournier pour tester la civière kiflott.
Cette civière est moins large qu’un bateau et promet d’être plus pratique à utiliser en rivière.

Une super ambiance, belle rivière et ateliers intéressants.

Toutes les photos.

img_2016_12_10_18_37_51 img_2016_12_10_19_23_10 img_2016_12_10_19_08_55 img_2016_12_10_19_21_53

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

La baume Bartade

Participants: Patrice Roth, Thierry Merle, Daniel Larrand, Jacky & Lionel Glauda. Avec pour Guide Olivier Peyronel, président du Club de vallon pont D’arc.
TPST : 3H

Merci à Lionel pour l’organisation de cette sortie.
Une grotte magnifique, les photos suffisent à la décrire.
Un gros nettoyage à prévoir à la sortie.

Toutes les photos de la sortie.

Une vidéo de Lionel

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Berger 2016

Participants : Arnaud, Michel, Patrice
TPST : 19Heures

Toutes les photos sont là.

Ça y est, c’est reparti pour Berger 2016, grâce à l’organisation su CDS39.
Cette fin de semaine, je suis mort, aussi nous décidons de ne pas partir trop tôt. Rencard à CORYS, comme il se doit, à 10H. Le temps de monter à Méaudre pour passer s’inscrire au camping, il est 11H.
La météo est franchement pas bonne, même si ils annoncent de grosses pluies pour dans la nuit. On aurait peut-être dû partir plus tôt et gagner 1H ou 2.
Nous arrivons au parking et c’est la pluie. Pas une très grosse pluie, mais quand même. De quoi refroidir un spéléo motivé …
Nous faisons notre heure de marche d’approche en essayant de nous tromper … et nous voilà au trou.
Là, nous trouvons Ben et sa famille qui fait des essais de Nicola 2. Il y a un Nicola à -500, à la salle des treize.

On s’habille rapidos, pluie oblige, Ben nous encourage à faire gaffe, et on plonge dans le trou. Il est 13H40. La margelle du Riuz a changé sans la plateforme en bois. Effectivement, ça n’avait plus trop d’utilité.
Un peu plus bas, dans les ressauts, on croise Rémy qui a bien du mal avec son mal de dos … On discute un peu, parle météo … on est d’accord qu’il ne faut pas être en dessous de -640 après minuit. Bref, va falloir se dépêcher si on veut aller au fond … et Arnaud est tout de même là pour ça!

Les puits défilent, les méandres s’avalent, puis l’Aldo. On croise quelques collègues qui sont là pour peaufiner l’équipement, mettre des cordes en double dans les puits.
On sort dans la Galerie de la Boue, il est 14H48. Ça fait 1H10 de descente.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On descend la Grande Galerie, puis on arrive au Lac Cadoux, on enfile le Grand Eboulis …et nous voilà à -500, à la salle des Treize. Il est 15H48, ça fait 2H10 qu’on descend. Petite pause, on branche le Nicola et passe un petit appel à la surface. C’est Rémy qui répond, c’est le grand bleu là haut, mais la météo dit que ça ne va pas durer.

Nous voilà repartis et nous voilà au Vestiaire. Puis les Couffinades où il faut tirer pas mal sur les bras. Nous doublons une équipe d’espagnols. Les Cascades, le Grand Canyon et c’est la Baignoire. Le fond est proche. Je regarde ma montre. Allez, ça se tente … Un peu de ramping. Quelqu’un qui ne connait pas n’a vraiment aucune raison d’aller dans ce boyau … et c’est la Vire tu ose. Là Arnaud me dit qu’il vient de comprendre le jeu de mots. Pour ma part, chaque fois que je passe là, je tire mon chapeau à celui qui a osé passer cette escalade en libre à l’époque. Il reste l’Ouragan à descendre. Nous sommes au bas de l’Ouragan à 19H33. Cela fait 6H de progression. Pas si mal!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pas le temps de mollir, le temps tourne … La remontée s’engage, même pas le temps de manger une barre. Je trouve le haut du puits vraiment super beau et je prends le temps d’admirer tout ça en attendant les copains. Le boyau, la baignoire, la Grande Cascade … on remonte lentement, mais surement. Les Couffinades, ce n’est pas plus facile qu’a la descente et ça ne tire pas moins sur les bras. Dans les Couffinades, ma lampe s’arrête! J’ai le kit de ceinture avec la batterie qui trempe un peu! Bizarre. Il m’avait bien semblé que quand j’étais tombé en glissant sur une pierre à la descente, ça avait fait un bruit bizarre. Je pensais le tube PVC indestructible, mais non …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Enfin le Vestiaire, il est 0H46 (11H de progression), nous voilà à l’abri, on peut maintenant se faire une pause, une soupe, un café, …

On repart vers la surface. On passe à la Salle des Treize à 2H30 (13H de progression), la remontée est plus lente, la fatigue se fait sentir (c’est ça le décalage horaire). Arrivée à -250 à 4H40 (15H de progression), il ne reste plus que les puits. 2 Espagnols nous laissent les doubler dans le Garby. Dans les méandres, ça glougloutte, je n’avais pas souvenir qu’il y avait de l’eau dans le fond des méandres. Peut-être qu’il a plu pour de vrai. Au retour, avec la fatigue accumulée, les méandres ne sont pas si faciles, et ce serait pas très compliqué de zipper et de se faire bien mal. Attention!

Dans le puits du Cairn, c’est la douche, il a vraiment du pleuvoir. Qui sait ce qui se passe plus bas!

On est dehors à 8H30, soit 19H de progression. Le temps est moyen, mais il ne pleut plus. On mange, on se repose un peu, on discute avec les 2 autres Espagnols qui sont sortis et attendent leurs collègues puis c’est le chemin du retour. Cette grosse heure de marche est vraiment le plus dur de toute l’explo.

Cerise sur le gâteauOLYMPUS DIGITAL CAMERA, nous avons même trouvé un Pokémon rare en bas de l’Ouragan !!!! Amazing !!!

A noter que un peu pressés par le temps, nous n’avons pas été très forts sur le ramassage de déchets … peut mieux faire!!

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Journée initiation spéléo Saint AUPRE

Objectif de la journée

Faire découvrir la spéléologie qui est très riche dans notre région et partager notre passion.
Faire découvrir aux habitants de Saint Aupre et des environs le patrimoine de leur commune en la Grotte de Saint Aupre.

Bilan

En 5 groupes, 48 personnes découvriront la grotte, la plus jeune a 5 ans et la plus âgée 73 ans.

Toutes les photos sont ici. Les photos ne sont pas nombreuses et d’une grande qualité car il a fallu que je m’occupe de votre sécurité.

L’idée initiale était de faire la traversée en entrant par l’entrée supérieure, on descend les 2 petits puits sur corde et on ressort par l’entrée basse. Mais la météo en décide autrement, l’entrée basse siphonne, il faut donc remonter. On décide donc de mettre une échelle pour le puits de 3m et de faire passer tout le monde entre les blocs pour le puits de 6m.

Entre 9H et 10H, nous installons tout le matériel et préparons l’accueil des participants. Tout est prêt quand les premiers arrivent.

IMG_2016_06_05_09_33_42 IMG_2016_06_05_10_26_21

Puis les participants arrivent et les séances d’habillage commencent. Heureusement, nous avons toutes les tailles de combinaisons. Et enfin, chacun se dirige d’un pas décidé vers la grotte.
IMG_2016_06_05_10_26_36 IMG_2016_06_05_10_43_33

Et c’est la découverte du monde souterrain.
IMG_2016_06_05_10_54_07 IMG_2016_06_05_11_04_15

Le mot de M le Maire.
Maire

Publié dans Non classé | Commentaires fermés